Dans une carte blanche parue dans Le Soir, Geert van Waeg invite le président du Parti socialiste Paul Magnette à ne pas rester dans un déni conservateur au sujet de la taxe kilométrique